Quelques bénéfices tirés de l’allocution :

L’importance de l’appel à l’Unicité et du combat de l’association

Et je me recommande ainsi qu’à eux de donner de l’importance à l’unicité d’Allah (تبارك وتعالى) et au combat de l’association, des innovations et des égarements. Nous cheminons sur la voie des nobles Messagers (عليهم الصلاة والسلام) dans l’appel à Allah.

وَمَا أَرْسَلْنَا مِنْ قَبْلِكَ مِنْ رَسُولٍ إِلَّا نُوحِي إِلَيْهِ أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا أَنَا فَاعْبُدُونِ

« Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : « Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc. ». » [al-anbiya, 25].

J’insiste en effet sur cela car les déviations sont nombreuses et très dangereuses dans le monde islamique, arabe et non-arabe. L’association est répandue au sein de nombreuses sociétés dans les pays islamiques, à l’exemple de l’invocation d’autre qu’Allah, le sacrifice pour autre qu’Allah et l’imploration du secours d’autre qu’Allah. Ceci est de l’égarement et de l’association à Allah (تبارك وتعالى).

Au sujet de l’invocation

Au sujet de l’invocation, Allah (تبارك وتعالى) a dit :

وَمَنْ أَضَلُّ مِمَّن يَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ مَن لَّا يَسْتَجِيبُ لَهُ إِلَىٰ يَوْمِ الْقِيَامَةِ وَهُمْ عَن دُعَائِهِمْ غَافِلُونَ وَإِذَا حُشِرَ النَّاسُ كَانُوا لَهُمْ أَعْدَاءً وَكَانُوا بِعِبَادَتِهِمْ كَافِرِينَ

« Et qui est plus égaré que celui qui invoque en dehors d’Allah, celui qui ne saura lui répondre jusqu’au jour de la résurrection ? Et elles (leurs divinités) sont indifférentes à leur invocation. Et quand les gens seront rassemblés [pour le jugement], elles seront leurs ennemies et nieront leur adoration [pour elles]. » [al-ahqaf, 5-6].

L’invocation est interprétée comme étant l’adoration et Il a statué du jugement de l’association et l’égarement sur eux car ils invoquent autre qu’Allah (تبارك وتعالى).

وَمَنْ أَضَلُّ مِمَّن يَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ مَن لَّا يَسْتَجِيبُ لَهُ

« Et qui est plus égaré que celui qui invoque en dehors d’Allah, celui qui ne saura lui répondre »

Et Il a informé que [ceux qu’ils invoquent en dehors d’Allah] ne répondent pas aux invocations de ceux qui les invoquent, ils ne détiennent pour eux-mêmes ni profit ni dommage, et ils ne sont pas maîtres de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection. Et Allah a dit :

وَالَّذِينَ تَدْعُونَ مِن دُونِهِ مَا يَمْلِكُونَ مِن قِطْمِيرٍ إِن تَدْعُوهُمْ لَا يَسْمَعُوا دُعَاءَكُمْ وَلَوْ سَمِعُوا مَا اسْتَجَابُوا لَكُمْ وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ يَكْفُرُونَ بِشِرْكِكُمْ وَلَا يُنَبِّئُكَ مِثْلُ خَبِيرٍ

« Tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui, ne sont même pas maîtres, de la pellicule d’un noyau de datte. Si vous les invoquez, ils n’entendent pas votre invocation, et même s’ils entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du jugement ils vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé. » [Fatir, 13-14].

Veulent-ils [une preuve] plus explicite que cela ?! « Tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui » Ceci est spécifique à l’invocation, qu’Allah vous bénisse, c’est un texte sur l’invocation que commettent les soufis et les rawafidh en donnant des interprétations erronées, ces versets les réfutent ainsi que leurs interprétations, leurs égarements et leur justification de la mécréance et de l’association à Allah (تبارك وتعالى).

Les prophètes ne détiennent pour eux-mêmes ni profit ni dommage

« Tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui » parmi les anges, les prophètes, les vertueux et autres, « ne sont même pas maîtres, de la pellicule d’un noyau de datte. » car la création tout entière appartient à Allah, Il n’a pas d’associé. Nul n’est associé à Lui ne serait-ce que sur le poids d’un atome de cet univers. La royauté tout entière appartient à Allah (تبارك وتعالى). « Ils ne sont même pas maîtres de la pellicule d’un noyau de datte. » ils ne détiennent pour eux-mêmes ni profit ni dommage, et ils ne sont pas maîtres de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection. Et Allah a dit au Prophète (عليه الصلاة والسلام) :

قُلْ لَا أَمْلِكُ لِنَفْسِي نَفْعًا وَلَا ضَرًّا

« Dis : « Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage ». » [al-a’raf, 188].

S’il ne détient pour lui-même ni profit ni dommage, alors comment pourrait-il détenir le profit et le dommage pour l’ensemble de la communauté ?! Qu’Allah vous bénisse.

Les innovations mènent à l’association à Allah

Il faut également combattre les innovations : « Toute chose nouvellement instaurée est une innovation, toute innovation est égarement et tout égarement est en enfer. ».

Et les innovations mènent à l’association à Allah (تبارك وتعالى).

Les sources de la science profitable

La troisième recommandation est que je vous recommande de donner de l’importance à l’étude de la science profitable et aux œuvres pieuses, la science profitable issue du Livre d’Allah et de la Sounna du Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم). Nous prenons donc cette science de ces deux sources : le Livre d’Allah et la Sounna de Son Messager (عليه الصلاة والسلام).

Comment atteindre la bonne compréhension du Coran ?

Le Noble Coran, il est indispensable que nous le comprenions comme il doit être compris, qu’Allah vous bénisse. Et pour atteindre cette compréhension, nous nous aidons de l’exégèse des pieux prédécesseurs du Livre d’Allah (تبارك وتعالى) comme l’exégèse d’Ibn Jarir At-Tabari, l’exégèse d’Ibn Kathir, l’exégèse d’Abi Sa’oud, l’exégèse d’As-Sa’di, qu’Allah vous bénisse. Nous nous appuyons sur les livres salafis et non sur les livres des gens de l’innovation et les exégèses des gens de l’innovation, comme l’exégèse d’Az-Zamakhchari et ses semblables parmi les gens de l’égarement, comme Ar-Razi et d’autres, éloignes-toi d’eux car ils mènent à l’égarement. Nous nous limitons aux livres d’exégèse salafi, qu’Allah vous bénisse.

Comment étudier la Sounna ?

Et nous étudions la Sounna du Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) comme elle doit être étudiée. Et nous mémorisons ce que nous pouvons comme textes, surtout dans le domaine de l’unicité et celui de la prière, de la zakat, du jeûne, du pèlerinage, des piliers de l’Islam et des piliers de la foi, qu’Allah vous bénisse. Et nous nous appuyons sur les explications, comme celle d’An-Nawawi, tout en prenant garde à ce qui s’y trouve comme acharisme. De même que nous prenons garde à ce qui se trouve comme acharisme dans fath al-bari, qu’Allah vous bénisse, et il est moins touché qu’An-Nawawi par l’acharisme, nous sommes donc vigilants, qu’Allah vous bénisse.

Lorsque nous étudions et révisons les livres de Sounna, qu’Allah vous bénisse, nous lisons l’explication d’Al-Khattabi [du recueil de Sounna] d’Abi Daoud, l’explication [de l’authentique] d’Al-Boukhari d’Al-Hafidh Ibn Hajar et l’explication [de l’authentique] de Muslim d’An-Nawawi, mais nous prenons garde aux erreurs liées au acharisme dans lesquelles ils sont tombés car elles sont dangereuses. Il est donc nécessaire de prendre fermement à garde à cela. Ceci est pour ce qui concerne l’étude de la science à partir des ses sources fondamentales.

Conseil aux traducteurs

Il y a sur ce site (Miraath Al-Anbiya) des traducteurs, qu’Allah les rétribue par un bien, leur accorde la réussite et la rectitude, je leur recommande donc particulièrement de donner de l’importance à la science, qu’Allah vous bénisse, et au perfectionnement de la langue arabe ainsi que le perfectionnement de la langue dans laquelle il traduise, que ce soit la langue française, allemande, anglaise ou autre. Celui qui traduit doit parfaitement connaitre les deux langues : la langue arabe et la langue étrangère dans laquelle il traduit les paroles des machaikh et des Imams de la Sounna anciens et contemporains. Il est indispensable de connaitre parfaitement les deux langues afin que la traduction soit correcte et exempte de fautes. La traduction est périlleuse, des fautes peuvent se produire ; on trouve certes des gens qui traduisent le Coran et font des erreurs dans la traduction du Coran, et on trouve des gens qui traduisent la Sounna et font des erreurs dans la traduction de la Sounna. Alors vous, ô mes frères, les traducteurs sur ce site sont – inchaAllah – des adeptes de la Sounna et des adeptes du Hadith, qu’ils recherchent donc dans leurs traductions la traduction correcte qui repose sur la connaissance parfaite de la langue arabe et de celle dans laquelle ils traduisent comme nous l’avons dit précédemment.

Je demande à Allah qu’Il accorde à tous la réussite dans ce qu’Il aime et agrée, et qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad, ainsi que sa famille et ses compagnons.

Rétrolien depuis votre site.

Les innovations du mois de rajab…

Demo

Voir la série d'images

Le mois d’Allah al-mouharram

Demo

Voir la série d'images

Bonnes conduites lors…

Demo

Voir la série d'images

L’exigence du savoir est…

Demo

Voir la série d'images

Radios Miraath

  • Radio Miraath (fr)
    Radio Miraath (ar)
  • Radio Miraath (fr)
    Radio Miraath (fr)
  • Radio Miraath (en)
    Radio Miraath (en)
  • Radio Miraath (de)
    Radio Miraath (de)

Programme quotidien

  • Diffusion quotidienne de cours enregistrés ou en direct

  • Consulter le programme quotidien des cours diffusés sur la radio

    Voir le programme

Conditions d'utilisation

  • Toutes nos ressources sont exclusivement réservées au site miraath.fr; par conséquent, aucune copie n'est tolérée, intégrale ou partielle, sans notre consentement explicite, quel que soit le support utilisé... lire la suite